Test Duotone Echo 4.0

15/02/2021

Présentation du produit
"Une aile pour une glisse puissante, quelles que soient les conditions, parfaite pour le freeride, les vagues, les vents légers et le freestyle ! c’est la wing parfaite, même pour les toutes premières sessions sur l’eau. Néophyte ou pro, l'Echo a énormément à offrir et ne se limite pas à un niveau ou un style particulier. Conçue pour une glisse rapide et toute en puissance l'Echo et une wing de haute performance. Ultra-performante dans les vagues, par vent léger, ainsi qu'en freestyle, l'Echo est une wing très polyvalente adaptée à toutes sortes de disciplines. Le wishbone est disponible en 2 tailles, pour un pilotage précis, et il garantit une configuration parfaite pour la meilleure connexion possible avec votre aile. Le pilotage devient tout à fait exceptionnel. Le Draft Control Rope offre des performances et une qualité de pilotage accrues. C’est un équipement unique proposé par Duotone facilitant le pilotage et garantissant des performances ultimes. L'ensemble se monte et se plie très facilement ce qu'ils ont fait un compagnon de voyage parfait."

 

En détails
Nombre de poignées :
1 sur le bord d’attaque + 1 wishbone
Fenêtres : Oui, une de chaque côté du wishbone
Leash : Non fourni
Pompe : Non fournie, attention embout particulier
Surfaces disponibles : 2.6 / 3.3 / 4.0 / 5.0 / 6.0 / 7.0
Prix public conseillé : 679 € (sans wishbone)

 

Découverte
Elle est livrée dans un sac de transport cylindrique, ajusté, avec un lien de serrage. Avec ses lattes de renfort, elle est plus longue que large. Cette Echo est particulière puisque c'est l'une des seules ailes qui n'est pas 100% gonflable et qui propose un wishbone. Elle est équipée de 2 valves, une pour le gonflage et le réglage de la pression, l’autre pour le dégonflage. La valve de gonflage possède un diamètre et une forme particulière, il vous faudra donc posséder la pompe Duotone ou l’embout spécifique. La pression recommandée par la marque est de 6 PSI, elle se gonfle très rapidement. Mais il faudra faire attention de bien mettre en place le wishbone avant de mettre le boudin en pression. N’hésitez pas à regarder les tutos et les conseils de la marque pour bien mettre en place votre wishbone lors de la première sortie. Même si cela est très intuitif, cette Echo propose des possibilités de réglages et il vous faudra les prendre en compte. C’est une des seules ailes à offrir la possibilité de changer le creux, et donc la possibilité de traction, en modifiant la longueur de wishbone ou en utilisant la Draft Control Rope. Comme nous l’avions écrit pour l’Unit, elle a un bord d’attaque avec une forme en V très marquée et a donc tendance à prendre le vent assez rapidement quand elle est posée au sol ou sur l’eau. Elle est construite avec des renforts sur les boudins pour protéger de l’abrasion, en bout de boudin et sur le bord d’attaque. Il y a, bien évidemment, un bout d’accroche du leash qui est inséré sous la membrane du bord d’attaque. Ce leash n’est pas fourni.

 

Le test Wingsurferjournal.com
C'est la toute première aile que nous avons eue en test. Elle possède cette spécificité de proposer un wishbone comme en windsurf. Grâce à ce dernier, il y a des réglages possibles pour donner plus ou moins de puissance à l’aile. La mise en place est plutôt intuitive mais n’hésitez pas à regarder un tuto sur la mise en place de l’aile avant la première navigation. Une fois ces détails assimilés, la préparation se fait assez rapidement. Le poids supplémentaire du wishbone ne se fait pas trop ressentir et en tant que windsurfer nous avons même apprécié la possibilité de portage qu’il offre. Idem, lors de nos premières sessions, nous avons aimé pouvoir disposer nos mains comme nous le souhaitions et changer cette position pour l'ajuster en permanence en fonction des besoins de traction, d'ouverture/fermeture de l’aile. Pour la découverte de l’activité, ce wishbone est un gage de simplicité et chacun pourra donc prendre ses marques en fonction de son ressenti et du placement de son corps. Nous n’avons pas hésité à gonfler la wing un peu plus haut que la pression proposée par la marque afin d’avoir un ensemble très rigide et réactif. Nous avons apprécié cette rigidité lors de nos remontées au vent avec un confort intéressant. Beaucoup utilisée dans la baie de Carqueiranne et à l’Almanarre, nous faisions de longues remontées au vent pour ensuite redescendre avec la houle. Le wishbone donne beaucoup de force de traction et il ne faut pas hésiter à relâcher un peu la pression parce que l’aile se plie au niveau du positionnement de ce dernier sur le boudin. Le boudin n’a pas la rigidité d’un mât de windsurf et il y a un peu de souplesse à ce niveau-là. Rien d’anormal par rapport aux autres ailes, mais le wishbone est plus rigide qu’un boudin gonflé, même à très forte pression. Cette rigidité permet également de n’utiliser qu’une seule main de temps en temps, en gardant une unité de l’ensemble. Avec notre petit flotteur, il était parfois intéressant de pouvoir libérer une main pour aider à se lever. C’est également dans le pomping que ce wishbone est intéressant puisqu’on retrouve le mouvement d’une voile de planche à voile. La plage d’utilisation est très bonne avec la possibilité de creuser l’aile en diminuant un peu la taille du wishbone, ou au contraire, d’en aplatir le profil avec la Draft Control Rope (qui permet de rapprocher l’aile du wishbone). Nous n’avons pas encore essayé d’autre aile permettant ces réglages. En navigation freeride, des petits mouvements de poignets suffisent à changer l’inclinaison de l’aile et donc à gérer la puissance de cette dernière. Nous n’avons pas eu de problème d’oreille qui vient toucher l’eau grâce à cette facilité de maniement. Un bout de harnais est également facile à mettre en place et à bouger sur le wishbone en fonction des besoins pour diminuer la fatigue en remontée au vent. Il y a ceux qui sont pour le wishbone, d’autres qui seront contre, mais dans la descente de houle ou les vagues, il se fait oublier. La poignée du bord d’attaque est facile à trouver pour mettre l’aile à l’horizontale et en annuler la traction. En 4.0, cette Echo était très maniable et joueuse. Nous avons navigué dans le vent très fort et la toile ne bat pas trop grâce aux petites lattes de renfort sur la chute et le long du wishbone. Le wishbone est ensuite très facile à retrouver pour reprendre de la puissance et garder le vol. Facile dans les manœuvres, c’est l’aile qui nous a permis de nous essayer à quelques sauts et figures de style. Le wishbone est pratique à récupérer lors d’un air jibe, par exemple. Il faudra néanmoins faire attention aux chocs avec le flotteur pour ne pas prendre le risque de l’abîmer quand l’aile vient faire une montée/descente. Nous avons pris beaucoup de plaisir à naviguer avec cette aile et elle reste notre modèle étalon dans cette taille de 4.0 m².

 

Verdict
Duotone propose actuellement 2 modèles de wing avec des spécificités et une qualité de fabrication qui sauront ravir les plus exigeants. La qualité de fabrication est au rendez-vous comme à l’habitude de la marque. La Echo fait partie des plus faciles à manœuvrer, malgré un poids un peu plus élevé, grâce au wishbone qui permet d’ajuster en permanence la position des mains. Les débutants sauront apprécier cette possibilité alors que les confirmés et experts profiteront pour tenter de progresser encore dans les manœuvres. C’est l’une des premières ailes arrivées sur le marché et elle reste parmi les plus polyvalentes.

 

Les conditions du test
Vent :
Entre 10 et 40 nœuds
Etat de la mer : Plat, clapot, houle
Spots : Almanarre, Le Mourillon, La Garonne, Carqueiranne
Temps effectif de navigation sur le produit : 10 heures sur 13 navigations

 

Les +
Wishbone pour tous les habitués du windsurf
Possibilités de réglages
Performances en remontée au vent

 

Les -
Encombrement pour le rangement
Temps de préparation un peu plus important

 

Source : Mathieu Bonno/Myboardreport
Photos : Christian Laubaney - Mathieu Bonno/Myboardreport



Apportez votre contribution à Wingsurferjournal.com en cliquant ici

A l'instar des annonceurs qui permettent à Wingsurferjournal.com d'exister, vous, fidèles lecteurs, pouvez vous aussi nous apporter votre support et votre contribution financière (au niveau de votre choix à partir de 2 €, le prix d’un café !) et nous aider ainsi à continuer à faire "tout simplement" notre travail et vous faire vivre quotidiennement l'actualité du wingfoil/wingsurf.
D’avance merci !

PayPal - Vous pouvez également apporter votre contribution par PayPal à The Aloha Company Eurl, société éditrice des sites Windsurfjournal.com, SUPjournal.com et Wingsurferjournal.com

tags: Duotone Echo

Articles similaires

Une session en mode racing avec Alan Cadiz et Livio Meneleau

Si le wingfoil est une pratique résolument "libre" dont le but premier est de...

Test Duotone Unit 5.0

Présentation du produit "La Unit est une wing parfaite pour les vagues, le...

Duotone Echo, la présentation par Hadou Brunner

Blogueur, passionné de windsurf et de wingfoil et garçon que nous...
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer