Publicité:

Test Vayu VVING 5.4/4.4 2021

06/10/2021

Présentation du produit
"La VVING offre une propulsion vers l’avant et de bonnes performances de remontée au vent, des premiers vols jusqu’à vos manœuvres de freestyle. Elle permet puissance et efficacité, pour des décollages instantanés, des sauts massifs et une grande plage d’utilisation. Stabilité et contrôle sont ses atouts, dans les rafales ou dans le vent faible, elle génère une belle vitesse. Elle sait tout faire, et que vous vouliez utiliser les vagues ou faire des sauts, elle sera votre partenaire de jeu. Le système Bridge-Boom™ est innovant et ne nécessite aucun outil. Grâce à la possibilité de faire varier la position de vos mains en permanence, il est intuitif et vous offre un contrôle important. Et une fois replié, il ne prendra pas de place dans son sac."

 

En détails
Nombre de poignées :
2 wishbones sur le boudin central + 1 poignée traditionnelle sur le bord d’attaque (wishbone 77 / 58 cm sur la 4.4 et 84 / 65 cm sur la 5.4)
Fenêtres : Non
Leash : Fourni, en mode bracelet
Pompe : Non fournie, embout kite / wing à tourner pour blocage
Surfaces disponibles : 3.4 / 4.4 / 5.4 / 6.4
Prix public conseillé : 849 € pour la 4.4, 889 € pour la 5.4

 

Découverte
Nous avons découvert la marque Vayu par des parutions sur Instagram et nous avons rapidement eu une réponse positive à notre sollicitation de test. Ces 2 wishbones sont une particularité intéressante que nous avons voulu essayer pour vous ! Avec ces wishbones, les ailes prennent un peu plus de place que les modèles à poignées et elles sont donc rangées dans des sacs en bandoulière, tout en longueur, avec des élastiques qui permettront d’accrocher la pompe, sur le côté, et un lien de serrage pour ne pas que votre aile glisse du sac. Ce n’est pas forcément le plus pratique mais c’est parfaitement ajusté pour bien ranger le matériel. Elle est également, forcément, un peu plus lourde que d’autres modèles 100% gonflables. Les wishbones ont des longueurs qui changent en fonction de la taille de l’aile mais le système de fixation reste le même et c’est du solide ! Il y a un système vissé plus une protection en scratch par-dessus. Une poignée souple, traditionnelle, est disposée sur le bord d’attaque. C’est une wing avec une valve classique, double action, à tourner et/ou emboîter pour gonfler à une pression recommandée de 6 PSI. La construction est propre et il y a de nombreux renforts. Il y a une durite de gonflage du boudin central, de chaque côté, pour plus de rapidité et un meilleur gonflage de ce dernier. Elle est également disponible en plusieurs tailles et plusieurs couleurs avec de nouvelles couleurs en 2022. Le leash proposé par la marque est un modèle bracelet.

 

Le test Wingsurferjournal.com
Dès la préparation c’est une aile assez simple puisque très rapide à gonfler. Nous avons tout de même augmenté la pression (7 PSI) par rapport à celle recommandée (6 PSI) pour avoir une rigidité de l’ensemble et pas seulement du boudin central avec les wishbones. Le poids supplémentaire de l’aile (2,6 kg en 4.4 m², 2,9 kg en 5.4 m²) ne se fait pas vraiment sentir même si dans les conditions de vent très léger, il y a ce poids à tenir pour maintenir l’aile en dehors de l’eau. En tant que windsurfer, la prise en main est intuitive grâce aux 2 wishbones qui permettent des ajustements en permanence. Les tubes de wishbones sont très faciles à attraper et il y a la place suffisante pour passer la main entre le grip et le boudin central. Dès qu’il y a du vent elle est bien équilibrée et chaque navigateur pourra ainsi adapter sa traction en fonction de ses besoins avec de petits mouvements de mains. Nous sommes passés à une pression un peu plus importante, notamment en 4.4 m² pour avoir un ensemble rigide. Ce wishbone donne une telle aisance qu’il est facile d’aller chercher de la vitesse ou du pop pour les sauts. Il permet aussi de manier l’aile avec de petits mouvements de poignets et c’est très agréable. Et c’est dans le pomping que ce système Bridge-Boom™ est redoutable avec une très bonne efficacité dans le mouvement de l’aile. Avec la 5.4 m², nous n’avions pas forcément une plage d’utilisation plus importante qu’avec des ailes de 5.0 m² plus légères mais une facilité de manipulation qui permettait les manœuvres sans trop bouger, et donc plus d’aisance sur le foil pour ne pas perdre le vol. Des navigateurs, encore en apprentissage, pourraient apprécier cet avantage. La plage d’utilisation de la 4.4 m² est vraiment très intéressante et nous avons parfois navigué dans des conditions très légères ou au contraire très fortes sans que cela ne pose problème. Elle aura été l’une de nos ailes passe-partout lors de nos tests, toujours dans le coffre. Nous avons adoré l’utiliser dans nos sauts grâce à cette possibilité d’ajuster la position des mains facilement. La poignée du bord d’attaque est facile à aller chercher pour suivre les vagues ou les trains de houle mais il faudra toujours avoir un peu de vitesse pour que l’aile reste bien à l’horizontale. Avec son poids supplémentaire, il faut toujours garder un peu d’élan pour qu’elle ne revienne pas chercher l’eau. Le retour au wishbone se fait vraiment facilement et même à une seule main grâce à la rigidité de l’ensemble. Petit revers de la médaille, lors de vos chutes ou passages dans l’eau il faudra porter une attention toute particulière à ce que le wishbone ne vienne pas toucher le flotteur sous peine de rapidement l’abîmer.

 

Verdict
Vous l’aurez compris en lisant ces lignes, ces 2 ailes de la marque Vayu nous ont plu. Et nous sommes persuadés qu’elles pourront satisfaire bon nombre d’entre vous, également. Une belle construction, de bonnes performances, elles font partie des ailes qui coûtent, mais le résultat est là. Un quiver simple avec une aile tous les m², des wings simples et performantes qu’il vous faudra essayer également !

 

Les conditions du test
Vent :
Entre 5 et 30 nœuds
Etat de la mer : Plat, clapot, houle
Spots : Almanarre, Sablettes, Carqueiranne, La Garonne, Aéroport
Temps effectif de navigation sur le produit : 6 heures sur 8 navigations avec la 4.4m ² et 3 heures sur 3 navigations avec la 5.4 m²

 

Les +
Possibilité d’ajuster la position des mains en permanence
Belle rigidité dans le vent médium

 

Les -
Légèrement plus lourde en utilisation plage basse
Attention à votre planche quand l’aile vole

 

Source : Mathieu Bonno/MyBoardReport
Photos : Mathieu Bonno/MyBoardReport

tags: Vayu VVING

Articles similaires

Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer